lundi 14 mai 2018

CIMETIERE DE DOAZON : derniers jours avant reprise des sépultures








CIMETIERE DE DOAZON : derniers jours avant reprise des sépultures.


Au cimetière de DOAZON, la procédure lancée, il y a un an, de régularisation des tombes avant reprise des sépultures sans concession touche à sa fin. Pour ces tombes relevant du régime du terrain commun, les familles concernées ont en effet jusqu’au 29 juin 2018 pour se manifester auprès du service état civil de la mairie, joignable au 0559677581 le lundi et vendredi de 10 h à 12 h. Au terme de ce délai, les tombes non réclamées feront l’objet de travaux de reprise. Les restes seront ensuite réinhumés avec tout le respect requis dans l’ossuaire municipal.

vendredi 29 septembre 2017

UNE FORET PRÉSERVÉE POUR L'OISEAU RARE



Le 28 octobre 2016, Transport et infrastructures Gaz de France (TIGF), avec le concours du Conservatoire des espaces naturels (CEN), l’Office national des forêts (ONF) et les deux communes d’Urdès et Doazon, signaient une convention pour la protection d’un espace naturel de 32 hectares de forêt.
Presque un an plus tard, le 22 septembre, les enfants des écoles élémentaires des deux villages ont été conviés à l’inauguration de cet espace de compensation environnemental. Les 50 élèves ont été accueillis par Christian Léchit et Patrick Galopin respectivement maire d’Urdès et de Doazon.
Des représentants de TIGF, du CEN et de l’ONF étaient également présents ainsi que Jacques Cassiau-Haurie, président de la Communauté de communes Lacq-Orthez (CCLO).
Une convention respectée
L’objectif de cette convention est de préserver la forêt afin de laisser les espèces retrouver un espace propice à leur développement. « Dans le cadre de ses activités de construction d’infrastructures, ici la canalisation Artère du Béarn, TIGF a intégré les aspects environnementaux dès les premiers jalons de ces projets suivant la méthode Éviter – Réduire – Compenser », explique Laetitia Mahenc, responsable environnement chez TIGF.
La réalisation du chantier a donc donné lieu à la mise en place de mesures visant à compenser la perte d’habitat pour plusieurs espèces forestières : trois oiseaux (le pic mar, le gobemouche gris et le bouvreuil pivoine) et trois chauves-souris (la barbastelle d’Europe, la noctule commune et la noctule de Leisler).
Explications dans la nature
Tout ceci a été expliqué aux enfants au travers d’une exposition amenée par Lacq-Odyssée avant que tous ne se rendent sur place, dans la forêt où ils ont reçu une multitude d’informations données par Leticia Collado du CEN, incollable sur la biodiversité de ce lieu. « Le pic mar est un oiseau rare et très discret, on l’entend plus qu’on ne le voit » a-t-elle expliqué aux enfants très attentifs. Pour préserver son habitat, aucune intervention sylvicole n’aura lieu pour laisser vieillir les arbres sur trois îlots de vieillissement. Les travaux motorisés seront interdits entre le 1 er avril et le 31 juillet et les engins motorisés seront interdits toute l’année dans la forêt.
Cette matinée s’est évidemment terminée par un pique-nique, sous les arbres de la forêt


LA CARTE GRISE A PORTÉE DE CLIC